01Dressez un “état des lieux”

Avant de passer à l’action, étudiez la situation actuelle. Quels types de déchets votre activité génère-t-elle? En quelle quantité? Ce petit questionnaire vous aidera à y voir plus clair. Vous risquez même quelques surprises!

La première étape de votre parcours consiste à mieux comprendre la manière dont votre entreprise produit, récolte et élimine ses déchets.

Dressez un état des lieux

1. Utilisez notre outil en ligne

Rassemblez tous les documents qui attestent de l’enlèvement de vos différents flux de déchets sur la période écoulée: bons de passage, factures, décomptes… N’oubliez pas de comptabiliser tous les enlèvements (nombre et type de conteneurs, fréquence de vidange, …)

Reportez les quantités en kilogrammes dans notre tableur.

Vous ne disposez pas de poids, mais de volumes en litres ou en mètres cubes? Pas de panique: nous vous proposons un petit outil de conversion

1 m³ = 1.000 litres

=

Papier/Carton

Total : 0 kg

kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg

Film plastique

Total : 0 kg

kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg

Frigolite

Total : 0 kg

kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg

Bois

Total : 0 kg

kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg

Déchets résiduels

Total : 0 kg

kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg

2. Découvrez la cartographie de votre production de déchets

Ce graphique vous montre la répartition de vos déchets par type de déchets.

Interpellé(e) par la quantité de déchets “résiduels”, ceux que votre entreprise ne trie pas?

kg de déchets mensuels

3. Autopsie de votre conteneur de déchets résiduels

Inspectons ensemble votre conteneur de déchets “résiduels”, ces fameux déchets non triés. Qu’y trouverez-vous? Un peu de carton, un peu de bois, du plastique…

D’après une étude de 2017*, plus de 50% des déchets des entreprises pourraient encore être valorisés s’ils étaient triés correctement à la source.

La nature et les quantités de déchets non triés dépendent du type de conteneur utilisé :

*Sorteeranalyse van bedrijfsrestafval ingezameld door private inzamelaars", analyse de composition des déchets résiduels des entreprises - étude réalisée par OWS en 2017 pour le compte de l'OVAM

Conteneur Fixe

PMC = déchets d'emballages ménagers en plastique, métal et carton
DEEE = déchets électriques et électroniques
PDD = petits déchets dangereux

Pneus : 0,04%
PDD : 0,17%
Amiante : 0,17%
Verre : 0,41%
PMC : 0,62%
DEEE : 0,88%
Déchets alimentaires : 0,90%
Déchets verts : 0,95%
Textiles : 2,37%
Métaux : 4,07%
Papier/carton : 6,39%
Inertes : 8,99%
Plastiques : 11,69%
Bois : 19,31%

Conteneur amovile

PMC = déchets d'emballages ménagers en plastique, métal et carton
DEEE = déchets électriques et électroniques
PDD = petits déchets dangereux

Amiante : 0,04%
PDD : 0,36%
Pneus : 0,38%
DEEE : 0,76%
Métaux : 1,23%
Verre : 1,29%
Déchets verts : 1,48%
Inertes : 2,13%
PMC : 2,77%
Textiles : 2,78%
Bois : 5,70%
Déchets alimentaires : 8,10%
Papier/carton : 10,08%
Plastiques : 15,07%

4. Faites mieux… et moins cher!

Votre entreprise élimine encore beaucoup de déchets résiduels?

S’ils contiennent encore des déchets recyclables, sachez que vous n’êtes pas entièrement en règle avec vos obligations de tri.

Mais surtout… Ces déchets vous coûtent trop d’argent!

L’incinération des déchets non triés est la méthode d’élimination la plus coûteuse. La plupart des déchets sont en effet encore recyclables s’ils sont correctement triés. Dans la plupart des cas, cela signifie que vous pourrez les faire enlever par des spécialistes qui se chargeront de les valoriser dans une filière de recyclage.

Moins cher pour vous, mieux pour l’environnement, mieux pour votre responsabilité!

Etape suivante

Total : 0kg

kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg
kg