La seconde vie des métaux

La seconde vie des métaux

Savez-vous ce que deviennent vos emballages métalliques et vos déchets de métaux après leur enlèvement? Certains entreront dans le processus de production de nouveaux métaux et connaîtront ainsi une nouvelle vie. D’autres seront tout simplement réutilisés après reconditionnement.

Le reconditionnement des fûts métalliques

Les fûts métalliques de plus de 200 litres n’ont pas besoin d’un recyclage complet. La plupart du temps, ils sont réutilisables moyennant un reconditionnement.

Rien ne se perd…

Le reconditionnement des fûts métalliques passe par plusieurs étapes:

  1. Tri: en fonction du volume, du type, de l’épaisseur, la qualité…
  2. Contrôle: les fûts endommagés, de taille non conforme ayant contenu un produit difficilement rinçable sont brûlés (pour éliminer les déchets), puis transformés en grenaille et utilisés dans la production d’acier.
  3. Nettoyage: selon les substances contenues dans le fût, le rinçage se fera à l’eau, à la soude ou aux solvants.
  4. Incinération: les fûts ayant contenu des produits difficilement rinçables sont brûlés pour éliminer les déchets. Les couvercles métalliques également.
  5. Remise en forme:  Les fûts lavés et/ou brûlés sont remis en forme mécaniquement (bosses enlevées, bordures refaites…).
  6. Grenaillage: les fûts sont soumis à un jet de grenailles métalliques pour enlever les vieilles couches de peinture. Ils sont ensuite dégraissés (neutralisation) et dérouillés.

A chaque étape, un contrôle permet d’éliminer les pièces défectueuses, qui seront transformées en grenaille ou en copeaux métalliques.

Tout se transforme

Une fois traités, propres et remis à neuf, les fûts sont repeints à l’intérieur et à l’extérieur.

  • Les fûts à bonde sont refermés avec des bouchons.
  • Les fûts à ouverture totale sont eux refermés avec un couvercle et un anneau.

Les anneaux et bouchons peuvent eux aussi provenir d’un reconditionnement.

Voici les fûts prêts à une seconde vie!

La cure de jouvence des déchets ferreux et non-ferreux

Vous triez et faites enlever vos déchets métalliques? Saviez-vous que les métaux ferreux et non ferreux peuvent être recyclés à l’infini sans perte de qualité? Découvrez ici leur seconde vie, qui pourrait bien être déjà la centième!

Les métaux se prêtent particulièrement bien au recyclage: ils peuvent être recyclés à l’infini sans perte de qualité! D’ailleurs, la collecte des métaux usés est depuis longtemps entrée dans les moeurs: la tournée du ferrailleur, si elle se fait plus rare de nos jours, a longtemps rythmé la vie des cités et des campagnes.

Rien ne se perd…

Métaux ferreux
Lorsqu’ils sont récoltés séparément, les métaux ferreux sont découpés et broyés avant d’être utilisés dans la sidérurgie.

Métaux ferreux et non-ferreux: tri et séparation
Même lorsqu’ils sont collectés ensemble, métaux ferreux et métaux non-ferreux sont recyclables:

  • Les métaux mélangés passent d’abord dans un “shredder”: cet immense broyeur déchiquette et réduit les déchets en petits morceaux de la dimension d’un poing.
  • Le processus de “shredding” crée une forte aspiration qui permet d’écarter les poussières et les éléments non métalliques.
  • Le mélange métallique passe alors dans un tambour magnétique qui sépare la ferraille des métaux non ferreux.
  • Le mélange de métaux non-ferreux est ensuite traité par induction (séparation par courant de Foucault) pour amener la fraction non ferreuse à 95 % de pureté.
  • La fraction ferreuse est envoyée vers les haut-fourneaux pour servir à la production d’acier.
  • La fraction non ferreuse passe par un tri manuel ou une installation de flottation pour extraire les différents métaux qui serviront de matières premières pour la production, entre autres, de cuivre, zinc, plomb, aluminium, etc.

Métaux issus des déchets dangereux
Souvent, les métaux inclus dans les déchets dangereux peuvent eux aussi être recyclés après leur nettoyage par les entreprises spécialisées dans le traitement des déchets dangereux.

Tout se recrée!

Métaux ferreux
La réutilisation des ferrailles fait partie intégrante du processus  de production depuis les débuts de la métallurgie industrielle, au 19e siècle!

Cette réutilisation permet en effet de réduire de 65% la consommation d’énergie nécessaire à la production d’acier:

  • Les haut-fourneaux classiques produisent de l’acier à partir d’un mélange qui contient 10 à 20% de “vieux fer”.
  • Les haut-fourneaux électriques fonctionnent avec 100% de ferraille.

L’acier obtenu est de parfaite qualité, et pourra à son tour être réutilisé en fin de vie.

Métaux non-ferreux
La valeur souvent élevée des métaux non-ferreux justifie également leur récupération et leur utilisation dans la production de “nouveaux” métaux. Comme pour les métaux ferreux, leur utilisation permet de réduire substantiellement la quantité d’énergie nécessaire à la production de métal.