La seconde vie du bois

La seconde vie du bois

Le bois est un des matériaux les plus faciles à recycler. Palettes reconditionnées, copeaux, pellets, meubles, panneaux de construction: les occasions de revivre foisonnent pour les déchets de bois. Suivez le guide!

Les palettes reconditionnées

De nombreuses palettes circulent dans un système de “pooling” (Europalette, CHEP, CP…). Lorsque les palettes sont en location, leur reconditionnement est assuré par le loueur. Pour les autres systèmes (achat de palettes et système d’échange), des entreprises spécialisées récupèrent les palettes usagées ou abîmées et s’occupent de leur reconditionnement. Dans la majorité des cas, les palettes sont nettoyées, réparées et remises dans le circuit.

Les déchets de réparation et les palettes trop abimées sont utilisés dans la production de panneaux agglomérés ou de copeaux de bois amortisseurs de choc, et parfois dans la production d’énergie thermique.

Rien ne se perd…

Le reconditionnement des palettes se fait en plusieurs étapes:

  • Vérification de la qualité des palettes
  • Tri des palettes en fonction de leur type, de leur dimension et de leur solidité
  • Reconditionnement proprement dit
    • Palettes réparables: démontage et réparation des parties endommagées
    • Palettes non réparables: récupération des parties réutilisables

Tout se transforme

  • Les palettes remises en état sont mises en vente sur le marché des palettes d’occasion
  • Les palettes irrécupérables et les morceaux de palette abîmés sont envoyés au recyclage

Les panneaux agglomérés

Lorsque vous triez à part le bois non traité (bois A), il sert à fabriquer un nouveau matériau: des panneaux agglomérés. Les panneaux agglomérés peuvent être utilisés dans la construction de palettes, de meubles et de matériaux de construction. Mieux encore: après cette seconde vie, si vous les recyclez à nouveau, ils peuvent servir à produire de l’énergie verte!

Rien ne se perd…

Les déchets de bois A – le bois plein non traité et non souillé – peuvent servir à produire des panneaux agglomérés. Avant d’être broyé, le bois subit plusieurs traitements:

  1. hachage par un broyeur mobile en plaquettes d’environ 30cm.
  2. élimination des éventuels morceaux de métal (clous, agrafes..) grâce à un aimant
  3. élimination des impuretés: plastique, métaux résiduels, pierres et verre
  4. réduction à une taille adaptée aux machines de broyage

Le processus de broyage peut ensuite commencer: le bois est introduit dans les machines de broyage et réduit en copeaux. Ces copeaux sont ensuite mélangés aux copeaux issus d’autres types de bois:

  • conifères et feuillus
  • bois ronds
  • déchets de copeaux

Ces fins copeaux sont mélangés, chauffés et collés sous pression pour fabriquer de grandes plaques de bois aggloméré. Ces plaques sont ensuite sciées et mises à refroidir dans une unité de refroidissement.

Dernière étape: le ponçage, la découpe et l’emballage de plaques d’aggloméré prêtes à l’emploi.

Tout se transforme

Les usages du bois aggloméré sont nombreux:

  • fabrication de certains éléments des palettes de transport (blocs)
  • matériaux de construction: planchers, parois…
  • ameublement: fabrication de meubles et d’étagères

Parfaitement écologique et bon marché, le bois aggloméré se retrouve un peu partout dans notre vie quotidienne.

Et qui sait: le bureau sur lequel vous travaillez, ou l’étagère sur laquelle vous rangez vos ouvrages de référence ont peut-être entamé leur seconde vie dans le conteneur de bois A de votre entreprise!

Les copeaux amortisseurs

Rien ne se perd…

Les déchets de bois A peuvent servir pour la fabrication de copeaux amortisseurs de chocs. Il s’agit principalement de bois issu de palettes trop abîmées pour être reconditionnées, ou de morceaux de palettes que les réparateurs ne peuvent réutiliser pour réparer d’autres palettes.

  • Les déchets sont d’abord hachés en plaquettes d’environ 30 cm dans un broyeur.
  • Une unité de nettoyage permet de retirer les morceaux de métal (clous, attaches, etc…) et les autres impuretés.
  • Les plaquettes sont ensuite broyées en copeaux de plus petite dimension
  • Souvent, le producteur ajoute un colorant biologique pour conférer une teinte uniforme aux copeaux

Tout se transforme

Les copeaux de bois peuvent être utilisés à plusieurs fins:

  • en tant que décoration, dans les jardins et les parcs
  • en tant qu’amortisseurs de chocs sur les plaines de jeux pour enfants

Dernier détail important: ces copeaux de bois sont entièrement biodégradables: ils se désagrègent au fil du temps et se transforment en compost. Une troisième vie, donc, en symbiose totale avec la nature!

Les pellets

L’utilisation de pellets de bois pour produire de la chaleur est de plus en plus courante dans notre pays, qu’il s’agisse de chaudières pour les particuliers ou d’unités de cogénération pour les entreprises.

Rien ne se perd…

Les pellets sont des granulés de bois utilisés comme combustibles. Ils sont fabriqués à partir de sous-produits de bois, comme la sciure. Cette sciure provient soit des coupes en forêt, soit des usines qui recyclent leurs déchets de bois (menuiseries, fabrication de palettes, etc). Quand ces déchets arrivent chez le fabricant de pellets, ils subissent plusieurs traitements:

  • Broyage du bois dans un silo à sciure
  • Séchage des copeaux et de la sciure pour réduire le taux d’humidité au minimum
  • Pressage: les copeaux et la sciure sont pressés en petits cylindres. Ce procédé n’utilise pas de produit liant: c’est la force de compression qui façonne les pellets et leur permet de conserver leur forme
  • Refroidissement
  • Tamisage, afin de retirer la poussière produite par la fabrication des pellets
  • Conditionnement des pellets: en vrac, en sacs ou en “big bag”.

Enfin, les pellets sont livrés aux clients ou aux revendeurs.

Tout se transforme

Les pellets sont principalement utilisés comme combustibles:

  • chez les particuliers, dans les poëles à pellets ou dans des chaudières
  • dans les entreprises, pour alimenter les unités de cogénération (production simultanée d’électricité et de chaleur)