La seconde vie du plastique

La seconde vie du plastique

Savez-vous ce que deviennent vos déchets de plastique? La plupart entreront dans un processus de recyclage qui leur permettra de connaître une nouvelle vie. D’autres seront tout simplement réutilisés après reconditionnement.

Fûts en plastique et IBC

Rien ne se perd…

Les fûts en plastique et les fûts IBC (fûts de 1 000 litres sur palette dans une armature en métal) sont très souvent réutilisables après “reconditionnement”.

Le reconditionnement des fûts et IBC passe par plusieurs étapes:

  • Le reconditionneur commence par les débarrasser des bouchons, bondes et couvercles. Les fûts IBC sont désolidarisés de la palette et de la cage.
  • Les fûts sont ensuite contrôlés, et réparés si nécessaire. Ceux qui ne sont pas réparables seront recyclés ou valorisés énergétiquement.
  • Les fûts et conteneurs sont ensuite nettoyés (sur une chaîne automatisée ou à la main). À l’issue de cette étape, l’intérieur du conteneur est propre et l’extérieur ne contient plus d’étiquettes.
    après un test d’étanchéité, les fûts sont prêts au reconditionnement.

Tout se réutilise

Il suffit ensuite de munir à nouveau les conteneurs des éléments manquants: couvercle, bouchon, bonde… avant de les faire rentrer dans le circuit.

Beaucoup de fûts reconditionnables sont d’ailleurs consignés et repris par les fournisseurs des produits qu’ils ont contenu. Le coût du reconditionnement est en effet nettement inférieur au coût de production d’un nouveau conteneur.

Plastiques rigides

Le plastique se prête assez bien au recyclage. À condition, toutefois, de bien séparer les différents plastiques (HDPE, PVC, PET…). En effet, ils doivent impérativement être recyclés séparément pour obtenir un produit fini impeccable.

Rien ne se perd…

  • Les plastiques sont donc d’abord triés afin de séparer les différentes résines. En général, il s’agit d’un tri manuel sur une bande transporteuse.
  • Chaque lot de plastique est lavé, puis broyé.
  • Le broyat fait l’objet d’un second tri par flottation. Cette méthode permet de séparer les résines en fonction de leur masse volumique: les résines lourdes coulent et les résines légères restent à la surface.
  • Les résines sont également triées par couleurs grâce à un capteur optique NIR (Near Infrared)

La dernière étape est différente selon les cas:

  • soit les résines sont fondues et extrudées: elles sont pressées vers l’extrémité d’une buse par une hélice: elles ressortent sous forme de “boudins” de matière homogène. Ces boudins sont ensuite coupés pour produire un “granulat”.
  • soit les résines sont simplement broyées pour produire un “agglomérat”

Granulat et agglomérat sont ensuite utilisés dans un nouveau processus  de production.

  • Dans d’autres cas, les recycleurs produisent leurs propres produits et une extrusion intermédiaire n’est pas nécessaire.

Tout se Recrée!

Les granulats et agglomérats issus du tri peuvent ensuite servir de matière première dans les processus de production de l’industrie plastique. Les résines conservent en effet leurs propriétés et peuvent donc être réutilisées.

Cette forme de recyclage est économiquement rentable si le tri a été efficace: il n’est possible d’obtenir des produits de haute qualité que si les granulats et agglomérats de résines sont suffisamment purs et homogènes.

Frigolite (PSE)

La frigolite, ou polystyrène expansé, se prête fort bien au recyclage. Il n’est d’ailleurs pas exclus que vous soyez entouré(e) de frigolite recyclée au quotidien…

Rien ne se perd…

Les blocs de frigolite (PSE) sont tout d’abord rassemblés par des parcs à recyclage ou des entreprises spécialisées.

Les blocs sont d’abord triés et débarrassés de toute impureté. Ensuite, ils sont broyés sans détruire les billes qui les constituent. Ils vont ensuite passer par un processus de transformation, qui diffère selon l’usage final.

Tout se recrée, se transforme ou se réutilise!

Du neuf avec du vieux: dalles isolantes et emballages
Le polystyrène expansé blanc, propre et sec va être broyé sans détruire les billes qui le constituent.
Ces billes seront réutilisées pour fabriquer de nouveaux emballages ou des plaques et dalles d’isolation dans le bâtiment.

Changement de vie: de la frigolite au plastique rigide
Il peut aussi être extrudé pour obtenir un granulé de polystyrène, qui servira ensuite de matière première dans l’industrie plastique, pour la fabrication de coffrets CD, cintres, mobilier urbain, …

Nouvel usage: les mortiers isolants

La frigolite, matière première du mortier isolant
Les billes issues de la première transformations sont mélangées avec du ciment, des adjuvants et de la vermiculite (matière isolante). Le mélange est ensuite mis en sac et commercialisé.

Il suffit ensuite mélanger le contenu du sac avec de l’eau pour obtenir un mortier qui peut être pompé et étalé pour réaliser une chape homogène:

  • Isolation des sols: ce matériau offre une bonne isolation thermique et une excellente résistance mécanique.
  • Isolation des toits plats: combiné avec des plaques de polystyrène (PSE) ou de polyuréthane (PUR), il permet d’obtenir une excellente isolation thermique.